Manifeste

le pourquoi du projet

Il était une fois...

Chère visiteuse* de ce site,

 

Je te souhaite la bienvenue, et te remercie par avance si tu prends le temps de me lire.

 

La première chose que je voulais partager ici, c’est un fragment de mon histoire… Guadeloupéenne, j’ai passé mon adolescence à rêver d’être ailleurs. Je voulais du mouvement, des grandes villes, des musées, des festivals. Je trouvais mon quotidien trop lent, les loisirs trop limités. J’avais l’impression que la vie était plus excitante ailleurs. Et la vie culturelle plus riche aussi. Je rassasiais ma curiosité à travers les livres, que je lisais en grand nombre.

 

Une fois adulte, je suis partie étudier à Nice, Paris, Taipei, Washington. J’ai voyagé tant que j’ai pu et…  j’ai pris conscience de la richesse de mon île. J’ai vu à quel point nous avons de la chance d’être issus d’une société où le vivre-ensemble est naturel et où la création fait partie de nos vies. 

 

Ce projet est né en moi à force de visiter les musées ou les salons créatifs. Aussi loin que je m’en souvienne, j’ai toujours été attirée par le beau. Sans aucune notion, sans études en lien avec le sujet, je sens les larmes me monter aux yeux quand je regarde certains traits de pinceau. J’adore passer des heures dans les musées. Des heures passées à regarder les couleurs, les ombres, les formes. Des heures passées à déchiffrer les descriptions pour comprendre le contexte historique et social qui a produit ces œuvres, à essayer d’imaginer le terreau grâce auquel les artistes ont eu ces traits de génie, cette créativité débordante.

 

Et un jour, je me suis rendue compte que je ne connaissais pas les artistes de mon pays. Pourtant, quel que soit l’endroit où tu vis, je suis persuadée que tu as déjà été sensibilisée aux codes créatifs de la vie sous les Tropiques. Tu sais, toutes ces images, motifs ou matières qui fleurissent dans le paysage visuel, et qui font fureur. Qu’il s’agisse de bibelots en forme d’ananas, de la tendance jungle ou de l’imprimé aux motifs de feuilles de bananier… tous ces exemples montrent bien que notre environnement et notre patrimoine font rêver.

Nous devons nous inscrire dans cette dynamique. Qui mieux que les créatifs des Antilles, ou de la Caraïbe pour montrer ce que nos sociétés ont créé de plus beau ? Qui mieux que nous pour faire rayonner nos savoir-faire et apporter de l’authenticité sur le marché de la création ? Nous pourrons gommer la méconnaissance de nos cultures grâce à l’art. C’est pourquoi la dimension pédagogique est si forte dans mon projet : le meilleur moyen de partager nos cultures, c’est d’expliquer qui nous sommes et d’où nous venons à tous les curieux. 

 

Je suis convaincue que l’art fait partie de la vie. Il peut s’apprécier partout et toucher chacun d’entre nous. L’art c’est l’expression d’une émotion par un artiste. Je te propose de découvrir avec moi comment travaillent les artistes d'Outremer, quelle émotion les anime en créant, en façonnant la matière.

 

Bien sûr, ce site n’est pas une vue exhaustive de l’art et de l’artisanat d’art créoles. Les talents référencés ici sont le fruit de mes rencontres des derniers mois. Entre mes coups de cœur et leur volonté de partage. Je vois aujourd’hui à quel point la scène artistique est dynamique dans la Caraïbe. Plus je me renseigne, plus je découvre des artistes qui me touchent. Et je me dis qu’ils gagneraient à être connus, je me dis qu’il faut multiplier les moyens de les valoriser et de rendre leur art accessible à tous. Mon projet participe ainsi à créer la renommée que j’espère pour nos talents.

 

Oui, je souhaite valoriser l’art créole. Dans nos sociétés métissées, nous sommes le fruit de plusieurs cultures. Notre art raconte un peu de toutes ces cultures à la fois. Et si l’art représente une émotion, je suis persuadée que celle des Antilles est le reflet des sentiments de tous les peuples qui la composent. La créolité comme l’entendait Edouard Glissant apporte une dimension universelle à notre art.

Modestement, je mets à ta disposition un aperçu des Œuvres murales, des Sculptures ou des Beaux objets des artistes que j’ai rencontrés. Ce que j’espère ? Que les articles que j’ai écrits retranscrivent fidèlement leur ressenti et leur vision créative. Pour partager ça avec toi. Pour t’apporter à toi aussi le frisson que j’ai eu en les écoutant, en les voyant travailler.

 

Christelle
 

(*cette lettre est volontairement écrite au féminin pour renverser les codes. Mais bien entendu, je suis aussi ravie d’accueillir les hommes sur ce site.)