Voyage sur une île Indigo

Dernière mise à jour : 20 janv.

Avez-vous déjà entendu parler de teinture végétale ? L'indigo est une plante rare, capable de colorer n'importe quel textile des teintes du ciel... On peut fabriquer avec elle de l'encre, des peintures, des poudres colorées. Suivez-nous en ballade à La Maison de l'Indigo, située sur l'île de Marie-Galante...



C'est à seulement une heure en bateau de Pointe-à-Pitre, sur la route des Basses, que se trouve La Maison de l'Indigo. Là-bas, j'ai rencontré Pierre. Un peu mystique, un peu rêveur, c'est avec un immense rire qu'il m'a accueillie dans l'atelier. Quand Pierre parle de l'indigo, on sent qu'il apprécie chaque instant passé à travailler la matière. Et il remonte pour nous le fil des événements...

"L'indigo est une plante magique... Quand on a les mains dans le bleu, on est plus heureux."

Histoire d'une plante des Antilles... et d'ailleurs


L'indigo est une plante d'Amérique du Sud, apportée aux Antilles par les Indiens. Elle existe sous différentes formes en Europe, en Asie, en Afrique de l'Ouest aussi. L'indigo renferme des pigments bleutés visibles au dos de ses feuilles. Et selon l'endroit où il pousse, la variété d'indigo est plus ou moins puissante en pigments. Mais une chose reste invariable : dans tous les pays, les traditions locales et les cultures ont découvert sa couleur et s'en sont servi pour colorer de magnifiques étoffes.


En Chine, au Japon, au Mali, en Inde ou en France, les mêmes étapes sont suivies : cultiver, puis cueillir la plante, extraire ses pigments grâce à la macération, etc. Le livre Indigo, Périple bleu d’une créatrice textile de Catherine Legrand est le document le plus complet sur ce sujet, si vous êtes curieux. Vous pouvez également écouter l’émission de France Culture sur le sujet, si vous voulez allez plus loin.


L'indigo, une tradition à Marie-Galante


Marie-Galante était dès la fin du XVIIe siècle une île au cœur de la fabrique de l'or bleu. On comptait pas moins de 34 indigoteries en 1680, et leur nombre a doublé en moins de 40 ans ! L'indigo avait été adopté par les décideurs français pour colorer toutes les tenues des corps d'armée, de police, ou encore le drapeau de la République lui-même.


Le procédé de fabrication consiste à faire macérer les feuilles dans de l'eau 48 à 72h pour que la couleur s'en détache. Par un procédé de cuves successives, l'indigo passe de l'état liquide à celui de pâte solide. En le laissant sécher à l'air libre, il prend la forme de petits cailloux brillants, faciles à conserver, porteurs de tout le potentiel de coloration.



Enfin, pour colorer un tissu - et M. Pierre m'a laissée faire l’expérience, on le trempe dans une cuve avec la préparation indigo, chaux et fructose pour le laisser s'imprégner de couleur. Plus le tissu est trempé longtemps dans le mélange, plus il s'imbibe de couleur, plus les teintes finales seront saturées de pigments, et donc foncées. En laissant des réserves de tissu bien cachées derrière un bouchon, ou pliées soigneusement, l'artiste indigo peut inventer un motif et exprimer sa créativité. C'est en retirant le tissu de la préparation que la magie opère...



Une plante magique


J'ai vu le tissu passer du vert au bleu au contact de l'air. Et dès le premier rinçage, les derniers pigments jaunes de la feuille sont rincés, ses teintes s'échappent, laissant derrière un bleu franc et brillant... Mais le bleu de l'indigo, lui, perdure et colore de manière indélébile les fibres du tissu. C'est peut-être pour cette raison, ainsi qu'à cause de la rareté de la couleur bleue dans la flore, qu'on prête à l'indigo des pouvoirs magiques dans tous les pays où il pousse... Le bleu est une couleur qui inspire le respect, mais aussi la peur, comme en témoigne la légende des Hommes Bleus qui terrorisaient leurs adversaires (Les Touaregs). Et à l'inverse, le Bleu est aussi dans l'imaginaire collectif la couleur par excellence de l'apaisement, de la tranquillité d'esprit, de la sérénité. C'est d'ailleurs la couleur préférée des Français. Et avec l'indigo, ces vertus sont poussées à l'extrême. Par exemple, Pierre m'explique toutes les vertus curatives qu'aurait le fait de tremper ses mains dans l'eau bleue.

"Au Japon, les artisans d'indigo vivent plus longtemps que les autres habitants."